Soupers de filles

Pascale Wilhelmy, éditions Libre Expression, Montréal, 2018, 202 pages.

Cinq filles qui ont travaillé ensemble et qui se revoient pour un souper réservé à la gente féminine, c’est ce que nous présente ce livre à travers de courtes histoires. Le seul lien entre elles? Ces fameux soupers où confidences, pleurs et rires sont au rendez-vous.

« Je regrette ces complexes. Je réalise que, dans vingt ans, lorsque je regarderai des photos de moi aujourd’hui, je le regretterai aussi. Et je sourirai de cette liste de grands travaux que j’avais, l’espace d’un instant, rêvé d’entreprendre. » (Souper de filles, p.67)

Comme je ne lis jamais les quatrièmes de couverture avant de lire un roman, je ne m’attendais pas à lire différentes histoires sans chronologie particulière. Pourtant, j’ai été agréablement surprise. C’est une lecture légère qui donne envie de retrouver ses amies pour ces soupers qui tournent parfois au ridicule.

Chaque souper est concentré sur une anecdote ou une confidence. On retrouve les inquiétudes des amies qui vivent des hauts et de bas tout en couleurs. Écrit dans un langage parfois cru, les histoires sont sincères et traitent des « vraies affaires ». L’autrice ne se gêne pas pour nous faire sentir qu’on est réellement en plein milieu d’un souper de filles où la discussion tourne parfois dans tous les sens.

Confessions croustillantes et réconfortantes sont au rendez-vous dans ce livre. Vous pouvez le commander et encourager les librairies indépendantes du Québec en cliquant ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s