Les Nombrils, tome 8

Delaf et Dubuc, éditions Dupuis, 2018.

Karine est officiellement une vedette. Pendant que Jenny et Vicky tentent de tailler leur place à l’école, par-dessus la popularité de leur amie, celle-ci court les studios d’enregistrement et les soirs de spectacle. Alors que Karine est en pleine ascension, les deux autres filles doivent survivre à leur nouvelle colocation. S’ensuit alors une guerre dans laquelle les deux tentent d’être plus populaire, malgré leur petit jardin secret qui pourrait, selon elles, nuire à leur réputation.

À la sortie de la collection Les Nombrils, je lisais chaque nouveau tome religieusement en les empruntant à la bibliothèque. Lorsque j’ai cessé d’y aller, j’ai aussi cessé de suivre le quotidien des trois filles. En me replongeant dans ce huitième tome, j’ai retrouvé ce plaisir que j’avais en lisant cette série déjantée et complètement ancrée dans la réalité adolescente, bien que l’exagération soit parfois au rendez-vous.

DSCN3718[1]

Une petite présentation des personnages importants du huitième tome, présente dans les pages de garde. De quoi se mettre à jour!

Même si l’histoire ne m’était plus très fraiche en mémoire, je dois avouer que j’ai particulièrement aimé ce tome. Mon œil d’adulte et d’enseignante a décelé dans ce nouveau quotidien des Nombrils une foule de sujets actuels – notamment la drogue au volant – qui sont parfois escamotés avec les ados, mais qui restent nécessaires à aborder. Les auteurs nomment les sujets juste assez pour qu’un ado soit tenté de s’informer et de prendre connaissance de celui-ci dans son quotidien ou dans sa vie future.

Sans flafla et sans tentative de donner de leçons, le duo Delaf et Dubuc amène les filles à un tout autre niveau en cassant un peu plus leur carapace. On constate leurs difficultés à jongler avec leur désir de popularité et leur désir de s’affirmer telles qu’elles sont. Ces filles parfois haïssables ont leur petit jardin secret. Elles prennent petit à petit conscience de ce qui importe réellement : être qui elles sont. J’ai très hâte de voir ce qui les attend dans le neuvième tome!

Pour commander le huitième tome et encourager les librairies indépendantes du Québec, cliquez ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s