Les avenues

Jean-François Sénéchal, Leméac éditeur, 2020, 311 pages.

« Je pourrais t’écrire tellement d’affaires que je remplirais au moins trois livres avec ça. » (Les avenues, p.10)

Dans ce troisième tome de la trilogie Le boulevard, on retrouve Chris le papa, mais aussi Chris le fils qui veut toujours retrouver sa maman. Même s’il a maintenant sa propre famille, il persévère dans sa quête de revoir sa mère et de la rendre fière. Bien que le livre puisse être lu indépendamment des deux autres, pour une expérience de lecture optimale – et parce que vous tomberez rapidement amoureux.se du protagoniste – je vous suggère de lire Le boulevard et Au carrefour avant.

Je ne m’attendais à rien de moins de la part de Jean-François Sénéchal. Comme dans les deux autres romans mettant en scène Chris, cet « imbécile heureux » brillant et attachant, j’ai passé un moment de lecture merveilleux. Malgré les difficultés vécues par Chris, son abandon par sa mère, on ne ressent aucune pitié pour lui puisque ce n’est rien de moins qu’un petit rayon de soleil. On retrouve, dans ce roman, sa résilience, sa capacité à pardonner et à aimer sans inquiétude.

« Je suis peut-être en retard, mais je sais comment être heureux. » (Les avenues, p.159)

Étant nouvellement maman, je dois dire que ce tome est particulièrement venu me chercher. Même si je ne peux pas complètement comparer ma situation à celle de Chris, nous vivons, tous les deux, une nouvelle aventure : la parentalité. J’ai été émue par sa capacité à se débrouiller, à demander de l’aide. J’ai été frustrée par ceux et celles qui doutaient des capacités de Chloé et lui, ceux et celles qui avaient toujours mille et une critiques à leur faire. J’ai même pu y retrouver de petites parcelles de ma vie, montrant alors que Chris est un parent à part entière, comme n’importe quel autre, comme moi!

Je clos ce livre en me disant que bien qu’il s’agisse du dernier tome et que je doive laisser s’envoler Chris, ce n’est certainement pas la dernière fois que je le côtoie. Je relirai cette trilogie avec grand bonheur, que ce soit pour la présenter à mes élèves ou à ma fille (ou mes enfants si, rendue à l’adolescence, elle a un petit frère ou une petite sœur!). Puis, pour ceux et celles qui n’auraient pas encore fait la rencontre de Chris, c’est à mettre en haut de votre pile. Ce jeune homme vous fera un bien énorme!  

Ah, et dernière chose! Jean-François Sénéchal vient de détrôner Occupation Double avec son « Chez-nous »! Pas le choix de lire le roman pour comprendre!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s