Lettre à l’enseignante que je serai

Coucou toi!

Tu sais que ce qui t’attend ne sera pas toujours facile? Que parfois, des élèves te feront pleurer, que tu mettras des heures d’énergie sur certains qui ne te diront jamais merci. Que la population continuera de critiquer ton métier, de le dévaloriser. Que les gens continueront de te dire que tu as choisi la profession juste pour les deux mois de vacances en été. Que tu ne fais pas assez bien ton travail parce que « les jeunes ne savent pas écrire », « les jeunes ne lisent plus », « les jeunes ne savent plus se passer de la technologie ». Tout ça, tu l’entendras maintes et maintes fois. Mais aujourd’hui, je t’écris pour que tu te souviennes des raisons qui t’ont poussée à devenir enseignante.

L’enseignement, c’est une profession honorable. Parce que oui, c’est une profession. La société nous confie le bien-être, le développement et l’apprentissage de ceux qui constitueront la société de demain. On nous fait confiance.

Être enseignant, c’est aimer ses élèves pour leurs difficultés et pour leurs forces. C’est relever leurs forces pour leur montrer qu’elles valent plus que leurs difficultés. C’est leur rappeler que la réussite ne se situe pas dans les résultats, mais dans les efforts.

Enseigner, c’est pleurer parce qu’un élève a peut-être oublié qu’un humain se cache en nous, mais c’est surtout pleurer de fierté quand on voit l’étincelle dans les yeux d’un jeune qui a compris.

L’enseignement, c’est prendre ses deux mois de vacances d’été pour préparer la prochaine année, pour se remettre des moments marquants de l’année qui vient de se terminer. C’est parfois même travailler pour subvenir aux besoins de sa famille.

Être enseignant, c’est apprendre non seulement à ses élèves, mais aussi à la société, qu’il n’y a pas de sous-métier. Que chaque personne mérite d’être valorisée pour ce qu’elle fait.

Enseigner, c’est se rappeler que ceux qui sont devant nous sont des humains uniques, dans une culture qui leur est propre. C’est faire un pont entre ce qui fait partie de notre patrimoine culturel et ce qu’ils connaissent. C’est se mettre à jour sur la réalité d’aujourd’hui.

Toi, future enseignante, tu as choisi cette profession parce que tu as un grand cœur. Parce que tu aimes les jeunes, tu aimes les voir se développer, les voir apprendre, les voir essayer, tu aimes fêter leurs réussites.

Je te l’accorde. L’enseignement, ce n’est pas toujours évident. Mais brosse à tableau que c’est une belle profession et qu’elle mérite d’être plus valorisée. Alors aujourd’hui, je te dis ceci : merci d’être enseignante. Merci de prendre soin de la société de demain. Merci de promouvoir des valeurs de partage, de positivisme, d’entraide et de respect.

 

 

4 Comments on “Lettre à l’enseignante que je serai”

  1. Penser aussi qu’il y a des enseignants dans le milieu même s’ils ne forment pas la majorité. Bravo à tous et à toutes pour votre implication professionnelle. Un grand merci d’aimer cette jeunesse et leur inculquer de bonnes valeurs.

    J'aime

  2. Très joli texte! J’espère pour toi que tu n’auras pas à t’y référer souvent pour te souvenir des joies de l’enseignement!

    Je m’implique depuis plusieurs années dans Forces AVENIR au secondaire (j’ai aussi été avec Jeunes Entreprises du Québec) et ce que je vois, ce sont des jeunes magnifiques! Ils m’inspirent beaucoup!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s