Ma première expérience à la bibliothèque

J’écris première expérience, mais je devrais plutôt écrire « mon retour ». Plus jeune, j’allais souvent à la bibliothèque. Je me rappelle que j’empruntais toujours les bandes dessinées d’une collection en particulier. J’adorais celles-ci qui me téléportaient dans le monde des grands, dans les problèmes d’adultes. Malheureusement, le nom de cette dite collection m’échappe et malgré mes recherches, je ne la retrouve pas.

Je me suis donné cette année le défi d’emprunter des livres à la bibliothèque. J’ai acheté plusieurs livres en 2016, donc mon portefeuille m’en a parfois voulu. Mes bibliothèques regorgent de merveilles, mais je me suis aussi rendu compte que certains de ces livres ne feront que prendre la poussière. Aller à la bibliothèque me permettra de continuer de lire à ma guise, sans en faire souffrir mon portefeuille. Maintenant, je n’achète que des livres jeunesse que je pourrai mettre dans ma bibliothèque de classe ou des livres qui je sais me serviront ou que je voudrai relire éventuellement.

Je suis finalement allée à la bibliothèque il y a deux semaines et je reste peu convaincue de mon expérience. Je n’ai jamais vraiment aimé les vieux livres, ceux aux pages jaunies et cornées. Je fais attention à mes livres comme à la prunelle de mes yeux, donc c’est toujours étrange de tenir un livre « magané » entre mes mains. Je tenterai de m’y habituer…

J’ai été déçue de ne pas me sentir à l’aise de fouiner. Quand je vais dans les librairies, j’aime le classement, j’y retrouve facilement des livres, des auteurs ou des éditions qui m’intéressent. Toutefois, à la bibliothèque, je n’ai pas réussi à être attirée par un livre. Le classement ne mettait pas les livres en valeur, ne me donnait pas envie de chercher pour trouver la perle rare. Heureusement, j’avais ma liste « To-read » sur Goodreads à proximité, ce qui m’a permis de chercher les livres que je voulais. Je prévois maintenir cette façon de faire.

Ce que j’ai apprécié (et qui me rend encore trop excitée à l’idée de retourner à la bibliothèque), c’est le sentiment d’avoir tous les choix possibles. Je me sens super puissante. Je n’ai plus de portefeuille pour me freiner ou de peur de voir mes bibliothèques craquer sous la montagne de livres. Je peux mettre autant de livres que je veux sur ma « To-read list » et les voir dans mon salon pas longtemps après (si ledit livre est disponible évidemment…)

Je reste donc neutre devant cette première expérience. J’aime le sentiment d’invincibilité, mais si je n’ai pas une liste de livres que je veux aller chercher, je n’irai pas à la bibliothèque. Et vous? Allez-vous à la bibliothèque?

1 Comments on “Ma première expérience à la bibliothèque”

  1. Moi j’y vais lorsque j’ai réservé un livre ou document qui vient d’une autre bibliothèque de La ville (super service entre les succursales). Mais en général j’emprunte des livres électroniques de la bibliothèque dans le confort de mon salon.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s