Trahie

Martine Latulippe, Éditions Québec Amérique, Montréal, 2018, 196 pages.

Noémie voit sa vie basculer du jour au lendemain à cause d’un geste pour lequel elle n’avait pas imaginé les conséquences. Tout le monde à l’école la dévisage, donc elle ne veut plus y retourner. Entre son copain et elle, tout est brisé. Heureusement qu’il lui reste sa meilleure amie qui ne l’a pas trahie.J’avais lu une publication Facebook qui me vendait le gros tournant avant même que je lise le roman. Je savais donc ce qui allait se passer et j’avais de très grosses attentes parce qu’il s’agit d’un sujet que je considère important. J’ai apprécié le roman, mais sans plus. Cela fait drôle à dire, mais je suis déçue d’être déçue.

Je n’ai pas trouvé que le sujet était assez mis de l’avant. On s’est beaucoup penché sur l’histoire amoureuse que vit Noémie. Bien entendu, certains signes laissent croire que quelque chose s’en vient et que la protagoniste sera piégée. Par contre, là où j’ai été le plus déçue par rapport au traitement de la thématique est dans le dénouement. Il faut dire que je ne m’y attendais pas du tout, ce qui est bien, mais je ne l’ai tout de même pas trouvé « wow ». À vrai dire, j’ai plus terminé ma lecture avec un gros point d’interrogation. « Vraiment, c’est ça qui est arrivé? » me suis-je dit. J’ai trouvé que c’était un peu tiré par les cheveux.

J’ai par contre beaucoup aimé la façon dont l’histoire avançait. En même temps de vivre le « après », donc les conséquences, on vivait le « avant ». Comment s’est-elle rendu jusqu’à faire ça? En apprenant à connaitre la protagoniste, on se rend compte que n’importe quelle adolescente et n’importe quel adolescent peut tomber dans ce piège. Les conséquences sont souvent oubliées au moment de poser ces gestes. On pense rarement au futur à cet âge. C’est bien ce que nous montre le roman. Et c’est pourquoi, je crois, j’aurais préféré que la proportion « avant/après » soit plus équivalente.

Bref, c’est sans aucun doute un roman que je laisserai dans ma bibliothèque de classe même si j’ai été plutôt déçue. Peut-être que mes yeux d’adulte ont pris trop de place dans cette lecture et ont quelque peu gâché celle-ci. À relire avec plus de recul? On verra bien.

Vous pouvez commander le roman et encourager les librairies indépendantes du Québec en cliquant ici.

« Quelle folie! Jamais, de ma vie, je n’aurais pensé faire une telle chose… […] Mais la situation est différente. C’est pour Lucas. Ce n’est pas un coup de tête. Nous deux, c’est pour longtemps. Peut-être pour toujours. Je l’aime et je sais qu’il m’aime autant. » (Trahie, p.106)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s