Des personnages féminins inspirants en littérature

Il est toujours pertinent d’avoir des modèles féminins en littérature. Bien entendu, on peut penser à des filles comme Hermione ou Katniss. Pour cet article, j’avais envie de vous trouver d’autres personnages, peut-être moins connus. Honnêtement, j’ai trouvé l’exercice plus difficile que ce à quoi je m’attendais. Je sais que dans la littérature classique on peut en trouver quelques-uns, mais n’étant pas une grande consommatrice de classique, en puisant dans les romans publiés dans les dernières années, j’ai dû chercher un peu trop à mon gout. Pas que la recherche en tant que tel me déplaise, mais plus le fait que ça illustre le manque cruel de personnages féminins inspirants. 

Lia, Les tigres bleus, Yves Trottier

315

Dans ce roman jeunesse d’aventures, l’auteur, Yves Trottier, nous présente un personnage féminin imposant qui sort des sentiers battus. La jeune Lia fait beaucoup à sa tête, ce qui déplait à son père. Toutefois, elle montre à tous et à toutes qu’il n’y a pas une seule façon de tailler sa place dans un monde où la force et le courage sont valorisés. Elle est forte, oui, mais elle est surtout audacieuse. Elle donne une petite tape dans le dos aux jeunes lectrices qui n’osent pas se dépasser ou sortir de la norme. Elle nous montre également qu’il n’y a pas que les garçons qui peuvent surprendre par leur cran.

Suzanne, La femme qui fuit, Anaïs Barbeau-Lavalette

9782923896502_large

Plusieurs seront sans doute d’un avis contraire au mien, mais personnellement, j’ai trouvé cette femme incroyable. Je laisserai de côté le fait qu’elle a abandonné ses enfants, puisque cela reste un geste presque impardonnable. Par contre, je trouve que cette femme a défié bien des conventions en s’embarquant dans une vie d’artiste en faisant fi des conséquences. Elle s’est écoutée, a emprunté un chemin qui n’était pas valorisé pour la société en général, mais surtout pour une mère de famille. On confine trop souvent la femme au rôle de mère de famille ou de mère au foyer. Suzanne est allée à l’encontre de ces attentes en devenant qui ELLE désirait être. Je trouve cela admirable. Est-ce que les choses auraient pu être faites autrement considérant qu’elle avait des enfants? Probablement. Mais elle reste à mon avis un modèle d’indépendance.

Eve, Quelque part entre toi et moi, Annie Quintin

téléchargement

Ce personnage féminin atteint d’un trouble obsessionnel compulsif surprend son entourage et son copain en décidant de faire appartement à part pour que son couple retrouve la flamme qu’il a perdue. Déjà, Eve se fout de la norme en cherchant à régler un problème de manière différente. De plus, le personnage que nous propose Annie Quintin est intéressant pour sa force par rapport à son TOC. Oui, ce dernier crée des problèmes dans son couple, mais au fil du roman, elle apprend à se retrouver. Cette quête d’indépendance est nécessaire et offre encore une fois un beau modèle de femme qui a décidé de s’écouter pour mieux avancer.

 

Et vous, quel(s) personnage(s) féminin(s) trouvez-vous inspirant?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s