Terra Duo – Projet Colossus

Marion D. Nicolau, éditions Bayard Canada, Montréal, 2018, 301 pages.

Eva et Keï ont, sans le vouloir, traversé un portail temporel qui les a fait passer de 2005 à 2205. Elles se retrouvent donc dans un monde où tout semble être possible, même de changer d’apparence et d’ADN. Bien que Keï soit en sécurité dans la famille Clemen, Eva, elle, se retrouve pourchassée par le Haut Gouvernement. Découvrant peu à peu toute la machination derrière ce portail temporel, elle veut toujours en apprendre plus, ce qui lui cause bien des ennuis.

Je dois avouer que je suis un peu déçue par ce premier tome. Les descriptions, quoique intéressantes pour leur aspect réaliste et imaginables, prennent, selon moi, trop d’espace. Les actions étaient moindres comparées aux descriptions. De plus, les passages dans lesquels nos protagonistes étaient en danger passaient trop rapidement. J’ai eu l’impression de survoler le périple d’Eva et Keï plutôt que de le vivre avec elles.

Toutefois, j’ai beaucoup aimé la possibilité de nous projeter dans le futur. Le Projet Colossus, bien qu’il soit fervent de manipulation génétique et de clonage, nous permet d’imaginer un futur pas si irréaliste.

Les personnages quant à eux, ou plutôt les « groupes » de personnages ont réussi à laisser planer le mystère tout au long du roman. Bien que les Clemen semblent gentils avec Eva, il m’est arrivé à de nombreuses reprises de ne pas leur faire confiance. C’était la même chose pour le personnage d’Adel, auquel on voulait pourtant s’accrocher. Comme la narratrice, on ne connait pas grand-chose de Terra Duo et du Projet Colossus. On ne peut donc pas clairement tracer la ligne entre les gentils et les méchants.

« Qui manipule qui au bout du compte? Nous sommes en 2208 et il y a deux Eva Louis dans cette même époque. […] Notre seul point commun est que ni l’une ni l’autre, ne sommes des Authentiques. » (Terra Duo, « Projet Colossus », p.260)

Même si le premier tome m’a un peu déçue, j’ai hâte de découvrir la suite. On termine avec un nouveau plan d’Eva qui nous laisse espérer une révolte intéressante. J’espère toutefois retrouver le personnage de Keï qu’on a un peu trop perdu au fil de « Projet Colossus ». Pour commander le roman et encourager les librairies indépendantes du Québec, cliquez ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s