Quatre livres à lire à voix haute au secondaire

Je ne vous apprendrai rien en affirmant que je suis une adepte de la lecture à voix haute en classe au secondaire. C’est un plaisir pour moi de transformer un moment de lecture solitaire en lecture interactive où les yeux de tous les élèves sont scotchés sur les mots à venir. La lecture de courts textes, d’albums, de premiers chapitres des romans lus par l’ensemble de la classe semble parfois aller de soi pour la lecture à voix haute, mais pourquoi ne pas aussi intégrer à sa routine la lecture d’un roman complet, pour le simple plaisir de lire et de discuter? Je vous propose, dans cet article, des romans qui, je crois, sauront trouver bien des oreilles attentives dans vos classes.

Klonk ­– François Gravel (1re secondaire)

klonkDès les premiers chapitres, l’auteur – que j’adore – dépeint l’adolescence d’une manière ultra comique. C’est accrocheur, ça permet de travailler l’autodérision et de discuter de l’adolescence. Une lecture courte (illustrée en plus si vous vous procurez la nouvelle édition de Québec Amérique) par un auteur qui est déjà extrêmement abordé dans les écoles.

Skeleton Creek – Patrick Carman (2e secondaire)51t7hjye9fl._sx331_bo1204203200_

 

Pour introduire le récit policier, ce roman est fantastique. Je vous invite d’ailleurs à consulter mon article dans lequel je partage avec vous toute la séquence que j’ai faite autour de celui-ci.

 

La lettre F – Jean-François Somain (3e secondaire)

afficheSi vous êtes membre du Club de lecture des Bibliomaniaques enseignants.es, vous savez que je l’ai lu l’année dernière à mes élèves de troisième secondaire. Il s’agit d’un roman où la réflexion est à l’honneur, abordant le racisme et la discrimination d’une façon très originale. Un réel coup de cœur pour ma part!

Eux – Patrick Isabelle (3e-4e secondaire)

9782760942196_large-1Ce court roman coup de poing a déjà une réputation bien établie et ce n’est pas pour rien. Abordant l’intimidation et ses conséquences de façon brusque et directe, il ne laisse pas les élèves indifférents. Le langage utilisé rejoint les jeunes du secondaire, de même que les situations réalistes. Attention, c’est un roman difficile qu’il faut aborder avec beaucoup de précaution.


Les suggestions pourraient s’ajouter encore, et encore. Je me suis limitée à mes coups de coeur, en essayant d’en proposer un par niveau. Malheureusement, comme je n’ai presque pas enseigné en 4e et en 5e secondaire, il m’est difficile de vous faire LA suggestion. N’hésitez pas à laisser les vôtre dans les commentaires! Sophielit en fait également quelques-unes dans cet article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s