Kukum

Michel Jean, éditions Libre Expression, 2019, 219 pages.

Almanda, orpheline, a été recueillie par son oncle et sa tante. Elle mène une vie paisible en campagne avec eux, jusqu’au jour où elle fait la rencontre d’un Innu et que, follement amoureuse, elle décide de suivre son peuple par-delà les montagnes et les rivières.

J’ai eu autant de plaisir à lire Michel Jean dans ce livre très intime, qui rapporte la vie de sa kukum, que dans un de ses précédents romans très touchant, Le vent en parle encore. Comme dans ce dernier, Kukum nous en apprend davantage sur les injustices vécues par les peuples innus. Toutefois, avant de tomber dans la dénonciation, le récit est un magnifique hommage à la relation que construisent les Innus avec la nature. On voit à quel point il existe un respect mutuel entre les deux, comment la chasse devient un rite, un échange effectué dans le respect.

« Ils ne se contentent pas de couper les arbres, rageait-il, c’est toute la vie qu’ils détruisent, les oiseaux, les animaux, ils abattent l’esprit même de la forêt. Comment des hommes peuvent-ils se montrer aussi cruels? » (Kukum, p.163)

En plus de cette thématique, l’auteur nous fait découvrir le mode de vie nomade auquel prenaient part les hommes de ces peuples. Quel plaisir ce fut de voir qu’Almanda, avec sa curiosité et son ouverture, a elle aussi voulu embarquer avec les hommes et partir des semaines durant à travers les bois. Malgré toutes les difficultés que pouvaient engendrer de tels voyages, on constate, notamment avec le personnage de Thomas, son bel amour, que c’est un mode de vie qui coule dans leurs veines, auquel ils ne peuvent échapper.

Kukum est un roman/récit franchement intéressant, autant pour les apprentissages qu’il nous permet de faire que pour les réflexions qu’il apporte. On n’en connait jamais assez sur les peuples autochtones, sur leur mode de vie que nous avons écrasé sans scrupules. Il nous faut plus de ces œuvres – fictives ou non fictives – qui nous permettent de revenir en arrière et de mieux comprendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s