Le courage d’Amal

Aisha Saeed, éditions Petit homme, 2019 (2018), 218 pages.

Note : 3.5 sur 5.

Amal rêve de devenir enseignante. Elle adore aller à l’école et aider sa tutrice après les cours. Cependant, lorsqu’un nouveau bébé arrive dans la famille, Amal, qui est l’ainée, doit s’occuper de ses sœurs et de la maison. Elle doit donc faire une croix sur l’école. En faisant les courses, elle insulte sans le savoir le fils du chef du village, un puissant homme qui n’accepte pas qu’on lui manque de respect. Pour se racheter, elle doit donc devenir servante dans sa famille.

Ce que j’ai particulièrement aimé de ce roman, c’est qu’on nous présente une réalité qu’on connait peu, soit celle des filles pakistanaises. J’ai plongé, par cette lecture, dans un monde qui m’était inconnu, un pays que j’ai visité pour la première fois à travers cette histoire. Malgré la dureté de ce que vit Amal, le roman parvient à nous montrer combien la culture pakistanaise est belle.

Ce qui m’a un peu moins plu cependant, ce sont les nombreux chemins que prend l’histoire. J’ai eu l’impression qu’on voulait dénoncer plusieurs situations à la fois (l’éducation des jeunes filles, la lourdeur d’être une fille, l’esclavagisme, l’injustice entre les pauvres et les riches). On commence le roman avec la perte du droit à l’éducation d’Amal, ce que je trouvais hyper intéressant, pour finalement se diriger vers l’esclavagisme. J’aurais préféré creuser davantage une seule problématique.

« Si j’étais un garçon, est-ce que je resterais à la maison pour plier la lessive et repasser les vêtements? Si j’étais un fils, me dirait-il avec autant de désinvolture d’oublier mes rêves? » (Le courage d’Amal, p.49)

Cela dit, à partir du moment où Amal devient la servante de la famille Khan, on découvre toutes sortes de personnages, certains acceptant leur réalité de servant‧e mieux que d’autres. C’est intéressant de voir les différents points de vue, de réaliser que la survie de chacun‧e dépend de bien des facteurs.

Bref, c’est une lecture différente, une voix qu’on entend peu, mais qu’on veut découvrir davantage!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s