Pourquoi les filles ont mal au ventre?

Lucile de Pesloüan (auteure) et Geneviève Darling (illustratrice), Éditions de l’Isatis, Collection Griff, Montréal, 2017, 45 pages.

Dans cet album, on répond à la question « Pourquoi les filles ont mal au ventre »? Très vite, on comprend que le but de l’album n’est pas de traiter des menstruations, mais bien d’un mal de ventre plus viscéral, d’une douleur qui fait mal pas juste au ventre, mais au cœur. En effet, un mal qui provient de la condition des femmes qui est loin d’être idéale un peu partout autour du globe.

« Les filles ont mal au ventre de se faire demander si elles ont leurs règles lorsque quelque chose les agace, les fait sourire ou les fait pleurer. » (Pourquoi les filles ont mal au ventre, p.44)

À maintes reprises pendant ma lecture je me suis dit « Oh, tellement! » En tant que femme je me sens concernée par ces réflexions, par ces propos ou ces actions qui oui, donnent mal au ventre. Parce qu’être traitée comme une moins que rien ou comme quelqu’un d’inférieur, oui, c’est affligeant. Toutes les réalités décrites dans l’album ne s’appliquent pas à la mienne. C’est là que se trouve une autre force de l’œuvre à mon avis. On nous en apprend plus sur la condition des femmes un peu partout à travers le monde. Bien vite, on réalise que malgré les améliorations en Amérique du Nord, il reste encore bien des croutes à manger ailleurs dans le monde pour que l’égalité soit indéniable.

Lire ou faire lire Pourquoi les filles ont mal au ventre c’est accepter d’en apprendre plus sur la condition féminine. C’est réaliser que malgré les avancées, il reste une inégalité des sexes. C’est ouvrir une porte à la discussion et au changement. C’est prendre conscience de ce qui fait encore mal pour mieux améliorer la situation.

Un album à mettre entre les mains de toutes (et tous!) Et pour vous, Bibliomaniaques enseignants, un album à mettre dans votre bibliothèque et à présenter en classe. Ce peut être une introduction magnifique à une foule de sujets, et ce, pour les élèves de tous âges.

Vous pouvez commander l’album et encourager les librairies indépendantes du Québec en cliquant ici!

 

Concours!

Avec la générosité des Éditions de l’Isatis, vous pourriez gagner un exemplaire de cet album. Pour participer, vous devez être âgé de 18 ans ou plus, résider au Québec et inscrire en commentaire une raison qui fait que, selon vous, les filles ont mal au ventre. Le concours prendra fin le lundi 27 novembre à 23 h 59. La personne gagnante sera contactée par courriel.

7 Comments on “Pourquoi les filles ont mal au ventre?”

  1. Les filles ont mal au ventre à force de se faire dire de se calmer les nerfs. Il y a des femmes fortes, des têtes fortes. Ce n’est pas parce qu’une femme a une opinion divergente qu’elle doit être calmée.

    Aimé par 1 personne

  2. Les filles ont mal au ventre parce que…elles ne sont jamais mis pris au sérieux. Si on se met en colère, on nous traite d’hystérique, on nous demande si on est dans notre semaine ou on nous dit de nous calmer. Parce qu’on nous demande toujours de nous prouver quand on fait parti d’un fandom majoritairement masculin. On va nous poser 1000 questions sur le comic, le jeu vidéo, etc. afin de tester nos connaissances et voir si on n’est pas une fake geek girl. Traitement qui est bien souvent réservé uniquement aux femmes.

    Aimé par 1 personne

  3. Les filles ont mal au ventre car elles sont plus capables de se faire appeler ma petite madame. Personnellement, je suis plus capable de me faire faire sentir pas à ma place lorsque je vais à la quincaillerie et de me faire avoir au garage.

    Aimé par 1 personne

  4. Les filles ont mal au ventre de la pression sociale et des jugements auxquels elles font face à chaque jour… Un mal de ventre qui est là depuis trop longtemps, et l’utilisation de cette oeuvre en classe pourrait définitivement semer un grain de changement chez les jeunes et les moins jeunes! 💪 J’ai justement découvert l’auteure à la table ronde « Littérature et féminisme à l’adolescence » jeudi soir au Salon du livre de Montréal et j’ai bien hâte de mettre la main sur son livre!

    Aimé par 1 personne

  5. Les filles ont mal au ventre de la culture des stéréotypes dans notre société, qui fait que les jugements et les préjugés de viennent pas seulement des hommes, mais aussi des femmes et un peu trop souvent de nous même… On se met souvent une trop grande charge sur les épaules dues à ces responsabilités que cette culture nous demande (ménage, cuisine, enfants, gestion du temps, etc.) et nous le faisons sans jamais nous plaindre. Comment penser qu’on puisse avoir besoin d’aide si nous n’en demandons jamais puisqu’on considère ces responsabilités nôtres de par notre genre? Voilà, moi ça me donne vraiment mal au ventre tous ces stéréotypes!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s