Trois conseils pour ton dernier stage

On te l’a probablement maintes et maintes fois répété : le dernier stage est très important. Il peut t’aider à faire ta place dans ton futur milieu de travail. Soyons honnêtes, parfois, lorsque les messages viennent de nos professeurs, on ne veut pas toujours y croire. Et s’ils nous disaient cela simplement pour qu’on se donne à fond? Pour qu’on ne fasse pas de folies? Pour qu’on représente bien notre université? Eh bien je te confirme que ce message que les profs nous ont passé, il est vrai. La rentrée suivant mon dernier stage, j’ai eu la chance d’obtenir un remplacement indéterminé à 100 % dans mon école de stage. Ce remplacement indéterminé s’est terminé en contrat pour l’année complète. J’ai été chanceuse, oui, mais je crois aussi que je l’ai mérité. Voici trois conseils que j’ai envie de partager avec toi qui commenceras ton dernier stage bientôt.

Implique-toi

S’impliquer dans l’école est la meilleure façon de faire reconnaitre ton visage. Ne sois pas que la-le stagiaire dans le fond du département qui attend que les cours commencent. Inscris-toi à une activité, implante un projet, participe aux 5 à 7… bref, fais-toi connaitre. Tu veux que les gens se souviennent de toi et aient envie de te côtoyer.

Essaie

Si tu as la chance d’avoir un enseignant-associé ouvert à tes projets, profites-en. Le stage est l’occasion idéale de tester des projets qui te tentent, de tester les apprentissages que tu as faits à l’université… Crée du matériel, inspire-toi de ce que les enseignants font autour de toi, prends des notes. Quitte à te planter, tu ne pourras que mieux te relever après. Il est possible que tes projets ne fonctionnent pas tous. Et ce n’est tellement pas grave! Rappelle-toi que tu es en apprentissage.

Démontre de l’intérêt

C’est bien beau être présent en classe et donner tes cours, fais-en plus. Questionne les autres enseignants, sois attentif-ve à leurs discussions, à leurs conseils. Reste ouvert-e à ce que ton superviseur et ton enseignant-associé te diront. Même si tu ne prévois pas tout essayer, prends tout en note. On ne sait jamais quand cela pourrait te servir. Une des qualités les plus importantes en enseignement, à mon avis, est la capacité à s’autoévaluer et à accepter la critique. Pose des questions, intéresse-toi à l’avis des autres. C’est toujours plus agréable de travailler avec quelqu’un qui veut s’améliorer que quelqu’un qui s’imagine déjà parfait (d’ailleurs, peut-on réellement l’être?).

 

Mon dernier conseil bonus, mais non le moindre, aie du plaisir! Oui, tu es en situation d’évaluation, tu as peut-être du travail par-dessus la tête et es angoissé-e à l’idée de terminer ton parcours universitaire, mais tu ne vivras pas ce moment deux fois. C’est une expérience qui peut s’avérer franchement agréable – et inoubliable.

1 Comments on “Trois conseils pour ton dernier stage”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s