Plomb

Félix Villeneuve, éditions Stanké, Montréal, 2018, 197 pages.

Carl Hubert est obsédé par une actrice populaire, Myriam Aaron. Dans la maison qu’il partage avec sa copine, il passe ses journées dans son antre, où se retrouvent des tonnes de photos de la vedette, de même qu’une image irréelle d’elle avec qui il discute. Après avoir reçu une réponse banale à sa lettre d’amour, il décide de la traquer pour enfin lui avouer ses sentiments.

Du début à la presque toute fin du roman, j’ai détesté le personnage de Carl Hubert. Un homme antipathique, offensant, que je voulais presque voir échouer. J’attendais le moment où Myriam Aaron le poursuivrait, que la police serait après lui. Je m’en suis presque voulu de le détester autant. Cette haine venait surtout du fait que je n’arrivais pas à le comprendre. Cette façon qu’il avait de repousser tous ceux qui l’aimaient et qui voulaient l’aider, au prix de celle qu’il s’imaginait pouvoir faire entrer dans sa vie. Tout abandonner pour un mirage. Je le trouvais con. Je l’ai jugé, je l’admets.

La façon que Félix Villeneuve a de décrire son personnage, de nous le refléter incompréhensible, mystérieux et détestable à la fois rend son roman fascinant. Il emporte notre curiosité avec toutes les folies que Carl est prêt à faire pour voir sa M.A. en personne. J’ai attendu avec impatience le moment où il se brulerait les ailes sur sa vedette. Je ne pouvais pas croire que rien ne lui arrive après ses paroles insensées et violentes.

Tout au long du roman, on marche sur une corde raide, sans savoir où se trouvent la réalité et la folie. On se doute bien que le personnage de Carl Hubert souffre, mais jusqu’à quel point? C’est un autre aspect du roman qui le rend enlevant. On veut connaitre ce personnage étrange et excessif.

« La fausse M.A. me poursuivait; la vraie M.A. me fuyait. J’étais damné, destiné à vivre entre deux mondes jusqu’à la fin des temps. M.A. était quelque part, et je n’y étais pas. » (Plomb, p.146)

Si vous cherchez une lecture grisante, ce roman singulier saura vous plaire. Vous pouvez le commander et encourager les librairies indépendantes du Québec en cliquant ici!

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s