Écriture commune d’une histoire à choix multiples

Cette année, j’enseigne à un groupe de neuf élèves qui doublent leur français. Je me suis donc donné pour mission de les intéresser le plus possible au français, de leur montrer qu’il ne s’agit pas que de règles grammaticales et de contraintes. Je suis donc le plus possible à l’écoute de mes élèves et de m’inspirer de ce qu’ils disent pour créer des projets. C’est d’ailleurs comment j’en suis venue à créer cette écriture de fin d’étape, où mes élèves (neuf) ont tous et toutes participé à l’écriture d’un texte à choix multiples.

La description du projet

On connait tous – pour la plupart du moins – les histoires dont vous êtes le héros. Mes élèves avaient envie de sentir qu’ils avaient le choix, que la lecture ne leur était pas qu’imposée et qu’ils pourraient devenir des maitres de ce qu’ils lisent/écrivent. Comme nous voyions le récit policier, j’ai pensé qu’il pourrait être intéressant de rédiger un récit policier, tous ensemble, où le lecteur aurait la possibilité de choisir différents déroulements, tous écrits par mes élèves.

La préparation

Je ne vous cacherai pas que le projet m’a demandé un bon investissement en temps. Afin de m’assurer de la cohérence de l’histoire finale, il m’a fallu en écrire plusieurs parties, faire le plan de chacun des choix possibles et les distribuer parmi mes élèves. Je voulais également que l’histoire soit disponible à la suite de l’écriture, afin de rendre la situation concrète. J’ai donc cherché des ressources en ligne et suis tombée sur Twinery, qui ne nécessite aucune création de compte et aucun enregistrement sur l’ordinateur. Tout se fait sur le site, et chaque fois qu’on y revient, on retrouve notre histoire là où on était rendus.

Le matériel

Comme je n’ai que neuf élèves, le résultat était très réalisable. J’ai écrit mes parties sur le site et ait fait le plan de l’histoire, en y insérant les différents choix que mes élèves auraient à écrire. Dans le document (personnalisé à leur partie) que je leur remettais, ils avaient les informations à retrouver dans les deux textes qu’ils avaient à écrire, ainsi que les parties qui précédait et qui suivait la leur. Les élèves étaient donc assez guidés, pour faire en sorte que l’histoire finale soit assez cohérente, sans qu’il n’y ait eu de consultation entre les élèves.

Pour un exemple de cahier d’élève : ÉCRITURE_Meurtre au cimetière_Cahier de préparation2

Après

Une fois que les productions écrites étaient terminées et corrigées, j’ai demandé aux élèves eux-mêmes de venir retranscrire leurs parties à l’ordinateur, sur la plate-forme, afin qu’ils corrigent leurs erreurs au fur et à mesure. J’ai donc travaillé étroitement avec eux afin de voir qu’ils comprenaient bien là où ils avaient perdu des points et qu’ils soient capables de s’autocorriger.

Et maintenant?

L’histoire est publiée. J’en suis très fière et je crois que mes élèves ont bien apprécié l’expérience. Ils avaient surtout hâte de voir le résultat final. C’est certainement une expérience que je répéterais. Dans une groupe plus nombreux, je ferais plus d’une histoire différente afin de ne pas me perdre dans la longueur et de ne pas avoir à créer une multiple de choix incohérents. Même si cela m’a demandé un investissement en temps à l’extérieur de l’école, le résultat est satisfaisant. Le jeu en a valu la chandelle.

Je travaille présentement à la publication de l’histoire. C’est la partie un peu plus compliquée du travail. J’y ai toujours accès sur mon ordinateur, mais il m’est impossible de partager un lien. C’est mon petit bémol pour l’instant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s