Le Monstre – La série

À sa sortie, le livre d’Ingrid Falaise, Le Monstre, m’est tombé entre les mains. Je ne lis pas beaucoup d’autobiographies ou de récits, mais certains m’interpellent plus que d’autres. Ayant été très touchée par Des fleurs sur la neige d’Élisa T. et La survivante de Marie-Paule McInnis, je savais que le récit d’Ingrid Falaise (Sophie) me ferait verser quelques larmes.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce livre, il s’agit du récit de violence conjugale de Sophie. C’est une histoire bouleversante qui permet de nous ouvrir les yeux sur la réalité des victimes de violence conjugale qu’on a parfois tendance à juger en se demandant ce qu’elles font à toujours retourner vers leur bourreau.

Récemment, Ici Tou.tv EXTRA a mis en ligne une série de 6 épisodes basée sur le premier livre d’Ingrid Falaise. Déjà, la bande-annonce me donnait des frissons. J’ai donc profité du premier mois gratuit pour me plonger dans la série, que j’ai terminée en une journée.

Que vous ayez lu le roman ou non, il s’agit, à mon avis, d’une émission totalement pertinente. Tout comme le livre, la mise en scène est crue, mais d’une cruauté parfois nécessaire pour représenter la vérité.

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est le parallèle entre le présent de Sophie, soit le moment où elle échappe finalement à son bourreau, et sa relation avec M., qui se transformera peu à peu en enfer. À travers ses rencontres avec la psychologue, Sophie nous permet d’imaginer un peu mieux ce qu’est une relation violente (autant physiquement que psychologiquement). Bien qu’on ne puisse pas affirmer comprendre ce qu’elle a vécu puisque nous ne sommes – heureusement – pas dans ses chaussures, notre compassion vient ouvrir une petite brèche et casser ces jugements fondés sur les apparences.

Personne n’aime voir ces images, surtout lorsqu’on sait qu’elles sont tirées d’une histoire vraie. Toutefois, ne pas en parler serait de laisser ce sujet tabou et de ne pas appuyer les victimes, que ce soit des femmes ou des hommes. Certains sujets ont besoin d’une tribune pour qu’on les comprenne mieux. C’est avec cette compréhension qu’on peut aider adéquatement ceux et celles qui en ont besoin, mais surtout qu’on travaille, tous ensemble, à créer un monde dans lequel ces atrocités n’existeraient pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s