Fils cherche père, si affinités

Maxime Landry, éditions Libre Expression, 2019, 228 pages.

Antoine Blanchard profite de son emploi à la Grande Bibliothèque pour tenter de découvrir qui est son père biologique. Le seul indice qu’il possède, c’est qu’il est un grand auteur. En parallèle de ses recherches, ses parents adoptifs et sa petite amie tentent de lui faire comprendre que sa famille, ce sont eux. Pourtant, Antoine a besoin de savoir qui lui a donné la vie afin de trouver qui il est réellement.

Au début, le personnage d’Antoine me faisait penser à celui de Carl, dans le roman Plomb de Félix Villeneuve. Les deux ont un côté obsessif, que ce soit dans leur manière de conserver tout ce qu’ils trouvent sur la personne aimée/recherchée ou de l’épier dans ses moindres faits et gestes. C’en était assez troublant. Même si je voulais comprendre Antoine, je le trouvais excessif. Cela a créé un personnage particulier qu’on veut voir avancer.

Le cheminement du protagoniste est intéressant et nous mène vers toutes sortes d’avenues inusitées. La plupart des routes qu’il traverse sont touchantes, mais d’autres avenues m’ont paru improbables, ce qui m’a déplu. Dans un récit possible comme celui-ci, j’aime croire que ce qui arrive au personnage pourrait arriver à d’autres dans la réalité. Toutefois, certaines coïncidences me paraissaient chimériques et enlevaient de la crédibilité à l’histoire.

« Si un jour je retrouve ceux qui m’ont propulsé sur cette terre, je ne pourrai pas oublier que Maryse et Pierre m’ont sauvé et qu’ils m’ont aimé comme si j’étais leur enfant, même si je n’ai jamais réussi à les appeler autrement que par leurs prénoms » (Fils cherche père, si affinités, p.15).

Tout de même, ce roman reste une belle histoire entre le lien père-fils et les dommages qu’une cassure entre celui-ci peut causer. L’histoire est touchante, et la volonté d’Antoine de trouver son père biologique, même s’il a très bien été pris en charge par un paternel adoptif, apporte à l’histoire une belle portée réflexive. Pour commander le roman et encourager les librairies indépendantes du Québec, cliquez ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s