Dopamine

Jeanne Dompierre, éditions Québec Amérique, collection La Shop, Montréal, 2018, 155 pages.

Elle tentait de mener une vie parfaite. Une vie où elle serait belle, mince, aurait les meilleures notes et réussirait tout, tout le temps. Malheureusement, cette pression la poussera à consommer et à désirer mourir. Elle aboutira donc dans un centre de désintoxication où elle passera les deux prochains mois.

L’histoire, narrée à la deuxième personne du singulier, a parfois le don de nous tromper et de nous faire croire que celle qui se retrouve en désintoxication, c’est nous. Sans que je ne me sois réellement vue dans le roman, j’ai facilement imaginé chaque recoin de la chambre de la protagoniste, chaque pièce du centre où elle a passé ses deux mois enfermée. Cette narration nous fait entrer dans la peau du personnage d’une façon troublante.

J’ai vraiment adoré ce roman. Chacun des personnages avait un petit quelque chose de particulier. Bien qu’on ne les connaissait qu’à moitié, ils avaient un point commun : leur passé fucké. Ils vivent tous et toutes avec une dépendance quelconque et tentent de trouver qui ils sont à travers ça. L’incursion dans un centre de désintox nous illustre bien les difficultés de vivre avec la dépendance. Certains personnages partent et reviennent, alors que d’autres passent sans jamais revenir.

« Lui et toi, vous êtes taillés dans le même bois. De grands enfants trop doués et trop tristes, incapables de vieillir, idéalistes, qui ont préféré tout bousiller plutôt que de faire des compromis. » (Dopamine, p.51)

Petit à petit, la protagoniste se reconstruit, apprend à se défaire du monstre qui l’envahit, à se comprendre elle-même à travers ses dépendances et ses comportements. En même temps de se laisser apprivoiser par les intervenants, elle s’apprivoise elle-même. Son cheminement est touchant.

Ma partie préférée du roman a sans aucun doute été la fin. L’utilisation du futur m’a donné des frissons. L’autrice n’aurait pas pu mieux terminer son roman.

Vous pouvez commander Dopamine et encourager les librairies indépendantes du Québec en cliquant ici!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s