Infectés

Marc-André Pilon, éditions Hurtubise, 2019, 267 pages.

Une vidéo virale circule sur le net. Dans celle-ci, on croit apercevoir une attaque bestiale à la Ronde, où se trouvait justement notre trio de protagonistes, Dilkaram, Zachary et Camille. Malgré l’aspect très réel de la vidéo, Zac reste sur ses gardes. Une telle attaque est impossible. On ne vit pas dans un monde de zombies, quand même! Pourtant, la fréquence de ces vidéos attire son attention et lui fait voir la situation autrement, particulièrement lorsqu’il est lui-même témoin de l’une de ces scènes.

giphy

Source : Giphy

Dès le début du roman, l’auteur, Marc-André Pilon, nous plonge dans des descriptions crues d’attaques très animales, pourtant réalisées par des « humains » – si on peut encore les appeler ainsi! Il n’est donc pas question ici d’une petite histoire toute douce avec quelques escarmouches ici et là. On se retrouve assez vite en plein cœur d’une lutte sanguinaire où les victimes ont peu de chances de survie, du moins, dans leur état naturel.

À travers cette guerre qui prend d’assaut la ville de notre trio – de même que plusieurs autres villes du monde, on constate une grande part de mystère quant à la naissance de ce changement si brusque. Pourquoi certaines personnes survivent malgré les morsures alors que d’autres ne parviennent pas à tenter la moindre manœuvre? Des rumeurs circulent quant à cette épidémie, sans toutefois qu’on sache quelle est la vraie source du virus. De quoi faire paranoïer nos personnages qui semblent avoir une amitié à toute épreuve!

« Réveille, Zac! C’est pas un jeu vidéo! s’exclama-t-elle, les yeux exorbités par la terreur. Regarde ceux qui courent autour de toi. Crois-tu qu’ils s’arrêteraient si tu tombais? Si la seule manière d’échapper à la mort était d’utiliser ton corps comme bouclier, crois-moi, ils le feraient. » (Infectés, p.72-73)

Bref, dans ce premier tome, Marc-André Pilon nous plonge dans une apocalypse de zombies-créatures animales-vampires qui ne convient pas aux cœurs sensibles! Un roman jeunesse qui accrochera certainement ceux et celles qui sont en quête de sensations fortes.


Infectés – Tome 2

Ce deuxième tome nous fait faire la connaissance de Max, un jeune de 19 ans qui voit son meilleur ami – et son crush – devenir lui aussi un zombie. Tentant de survivre, il fait la rencontre de Zac et, ensemble, ils tombe sur le groupe des Surhommes, des survivants aux morsures. Leur but commun? Trouver un remède à cette épidémie qui ne fait que grandir.

« Rien n’arrive pour rien. La Terre est en train de se nettoyer de son plus gros virus : l’être humain. Par le passé, il y a eu la peste, et le choléra, qui est une bactérie attaquant les intestins. » (Infectés 2, p.105)

Comme dans le premier tome, celui-ci nous réserve des descriptions dégoutantes à souhait. Les transformations n’ont rien d’appétissant et le meurtre des zombies encore moins! Lire cette série de Marc-André Pilon, c’est se faire un film dans sa tête.

La mission que se donnent les personnages de ce livre est intéressante : on croit un peu plus à leur capacité de survivre, même s’ils ne sont pour autant pas à toute épreuve. Un peu comme dans la série Game of Thrones, il ne faut pas trop s’attacher aux personnages (parmi lesquels je me sentais parfois perdue, considérant leur nombre et leur importance me paraissant toute égale)… Tout est une question de survie!

Il s’agit à mon avis d’une belle suite au premier tome, quoique je pense qu’il pourrait aussi très bien se lire sans celui-ci! La fin nous promet une situation finale positive (pour certains du moins), mais tout ne pourrait être qu’un leurre si une troisième tome vient se pointer le bout du nez! À voir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s