Mai : le mois de la BD

Il est plutôt rare que je me donne des défis de lecture. Cette année toutefois, pour le mois de la BD, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de différentes œuvres de ce genre. J’y suis allée de façon réaliste (et en tenant compte de ce que je possédais déjà pour m’éviter d’avoir à acheter d’autres BD alors que j’en ai plusieurs non lues…) et me suis donné cinq catégories.

Orange Géométrique Quiz Instagram Story

Mes constats

Parmi les BD québécoises que j’avais déjà en mains, j’ai réalisé que plusieurs étaient « typiquement québécoises », dans le sens où elles étaient hyper ancrées dans notre culture. Pour mon défi, par exemple, j’ai lu La petite Russie, qui nous ramène dans le petit village de Guyenne, en Abitibi, dans les années 50-60. J’avais aussi récemment lu La pitoune et la poutine, qui réutilise le personnage de Jos Montferrand, tiré d’une légende québécoise. Lorsque j’ai offert mes deux choix de BD pour la catégorie québécoise, j’avais aussi Ça sent le swing, qui se déroule dans un univers montréalais. J’aime beaucoup les BD qui présentent un univers narratif 100 % québécois. J’aime reconnaitre la culture à travers les images, les expressions et les lieux.

9782803652495_largeAutre constat : pour plusieurs BD classées en jeunesse, le public-cible n’était pas si évident à déterminer. Pour cette catégorie, par exemple, j’ai lu Les enfants de la résistance, une superbe série mettant en scène des enfants pendant la Seconde Guerre mondiale. Si on met de côté le fait que les personnages principaux sont tout jeunes, la BD prend place dans un décor qui en ferait une lecture tout aussi intéressante pour les adultes.

Et puis, lire des BD?

Ce n’est que depuis les deux dernières années je dirais que je m’intéresse à la bande dessinée. Je n’avais jamais vraiment accroché à la double-lecture que ce genre demandait. Je trouvais cela long, je ne faisais que survoler les images vite vite et m’attardait principalement au texte, étant plus habituée à lire des romans. J’ai donc commencé par acheter des BD, sans les lire tout de suite. Je les accumulais dans ma bibliothèque, les trouvant magnifiques par leur couverture. Avec ce défi, j’ai pris le temps de lire les BD, d’en déguster les images et le texte. Je ne pourrais affirmer être encore complètement à l’aise avec la « lecture » des images, mais ça vient. Surtout, le plaisir de lire des BD s’est grandement développé!

Mon coup de cœur du défi

Sans titre

Parmi les cinq BD lues, ma préférée est Les carnets de Cerise. J’ai adoré cette BD, justement pour la lecture que j’ai faite des images et du texte. Une belle série que j’ai envie de découvrir davantage!


DSCN4338

Les cinq BD que j’ai lues au courant du mois 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s