Quand un livre te déçoit par sa qualité

Il m’arrive d’être déçue par ma lecture à cause des personnages qui me laissent indifférente, des thèmes qui ne m’attirent pas ou de l’histoire qui ne me garde pas accrochée. Toutefois, rarement je suis déçue par un livre à cause de sa qualité. Cela m’est toutefois arrivé dans les derniers mois. Au moment d’avoir cette réflexion, je me suis questionnée sur ce qui faisait qu’un livre était, pour moi, de qualité.

L’écriture de l’auteur.trice

C’est un critère qui, à mon avis, va de soi. L’essentiel du roman réside dans la plume de l’auteur.trice. Certaines parviennent à m’accrocher, à me faire vivre des émotions, alors que d’autres me semblent peu recherchées. Je ne fais pas nécessairement référence aux erreurs d’orthographe – quoique s’il y en a plusieurs, le livre perd, à mon avis, de sa qualité – mais au choix des mots, à la tournure des phrases, à la variété du vocabulaire… Si un livre est publié, son contenu doit être recherché, et ce même s’il s’agit d’un roman pour la jeunesse!

Le traitement du thème

Tous les sujets abordés ne me plaisent pas forcément. Cela dit, qu’il m’intéresse ou non, pour qu’un roman soit de qualité, son thème doit être traité de façon réfléchie et pertinente. Dans le roman à la qualité décevante, pour lequel je tairai le titre, la thématique principale, qui était celle des abus sexuels, me plaisait beaucoup et était, à mon avis, franchement importante à aborder. Toutefois, cela a été fait maladroitement. Beaucoup trop de pages ne servaient qu’à décrire les agressions sexuelles. Comme il s’agissait d’un roman pour la jeunesse, je me serais attendu à ce qu’on présente davantage les impacts des abus sur la protagoniste. Cette importance mise sur les agressions a, selon moi, minimisé les conséquences de telles épreuves, ainsi que sa guérison.


L’appréciation d’un roman reste toujours très personnelle. Toutefois, pour moi, reconnaitre la qualité d’un roman et l’apprécier sont deux éléments différents. Même si je n’apprécie pas une lecture, je peux reconnaitre sa qualité en tant qu’œuvre. Et pour vous, quels critères font qu’une œuvre est de qualité?

4 Comments on “Quand un livre te déçoit par sa qualité”

  1. Chère bibliomaniaque,

    Grand merci pour ces propos justes et pertinents.
    Pour qu’un texte soit édité, il faut qu’il mérite de l’être.
    Malheureusement, le marché littéraire se retrouve trop souvent parsemé d’inepties qu’on pourrait qualifier de mal bouffe culturelle. Quel gaspillage de papier, de temps, d’argent et quel irrespect des lecteurs surtout quand il s’agit du livre jeunesse .

    Aimé par 1 personne

  2. Je me retrouve pas mal dans ce que tu dis : il faut quand même une plume et un propos pensé, surtout pour la jeunesse. Je suis tombée récemment sur un livre que je n’ai même pas réussi à terminer tellement sa violence était frontale, sans aucun accompagnement (et pourtant, je suis blindée). Et là je me dis : merde mais c’est pour la jeunesse, la pédagogie par le choc ne fonctionne pas et tout le monde le sait ! J’ai été très en colère et je pense l’être encore car je dois maintenant le finir… ^^’ J’ai besoin de sentir un respect du sujet et un respect du lecteur, particulièrement en littérature jeunesse et plus particulièrement encore quand le sujet est sensible ou violent. C’est un point de vue personnel bien entendu. 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s