Rentrer son ventre et sourire

Laurence Beaudoin-Masse, éditions la Bagnole, collection Jeune adulte, 2020, 333 pages.

Élie, alias Quinoa Forever, est influenceuse/créatrice de contenu. Alors qu’elle était rondelette et complexée par son poids à l’adolescence, elle est aujourd’hui une inspiration pour les adolescentes et les jeunes adultes qui souhaitent s’aimer telles qu’elles sont, tout en prenant soin de leur corps. En plus d’envier son mode de vie – trop – sain, ses abonnées envient sa relation avec le beau chanteur Samuel Vanasse. Or, en se rapprochant de cet idéal – et du sympathique Dave, Élie prend gout à cette vie un peu plus authentique.

Au début, de ma lecture, j’étais sceptique quant à mon intérêt. Je trouvais Élie un peu pathétique. Même si je ne laisserais jamais de tels commentaires sur une publication, j’étais plus du côté de ceux qui laissaient à Quinoa Forever des commentaires désobligeants sur son caractère superficiel. Une fille qui veut promouvoir l’estime de soi, mais qui ne fait que suivre un régime et un plan d’entrainement sans se permettre de tricher une fois de temps en temps… pfffff! Cela dit, je me suis vite attachée à elle, à son manque de confiance caché derrière ses photos stagées et retouchées x 1000.

« Je trouve ça ironique qu’on mette autant de pression sur les femmes pour qu’elles soient belles, mais qu’on leur reproche de « trop » le montrer quand elles le deviennent. Ou qu’on critique celles qui se valorisent à travers leur apparence, mais que ce soit la première chose sur laquelle on les attaque pour les rabaisser. » (Rentrer son ventre et sourire, p.64)

J’ai beaucoup appris sur les dessous du métier d’influenceur et de créateur de contenu. Bien que ce soit un rôle encore très critiqué, le roman nous permet de réaliser la lourdeur de la tâche derrière chacune des photos. Je n’ai pu m’empêcher de ressentir de la pitié pour Élie, qui à travers le message positif qu’elle véhiculait avec Quinoa Forever, manquait grandement d’authenticité. Le titre du roman, Rentrer son ventre et sourire, représente merveilleusement bien le côté trompeur, la mise en scène omniprésente dans la vie de la protagoniste.

Même si Élie est influenceuse et qu’elle est payée pour réaliser de telles photos, n’importe quel utilisateur des réseaux sociaux se rend bien vite rejoint par le côté parfois hypocrite de la publication de vie privée. En tant que blogueuse et propriétaire d’une compte Instagram pour la Bibliomaniaque, je dois admettre que moi-même je tombe bien souvent dans ce panneau de la photo préparée et reprise mille et une fois. Même si ce n’est que pour présenter un livre, combien de fois cherché-je le meilleur arrière-plan, la meilleure position? Même sur nos profils personnels, combien de fois demandons-nous à la personne qui nous photographie de reprendre le cliché? Combien de filtres ajoutons-nous pour rendre la photo plus lumineuse? Bref! Le roman vient chercher cette corde sensible de notre époque, de manière à nous rappeler que l’authenticité est bien rarement présente derrière les photos qu’on voit tous les jours.

104973871_565694310787407_7768497264851190629_n

Je n’ai pu m’empêcher de faire une photo ultra stagée pour présenter ce livre sur mon compte Instagram. Ai-je réellement lu dans la piscine? Non! J’aurais bien trop peur d’échapper mon livre haha!

Finalement, je ne pourrais conclure cet article sans vous glisser que la fin m’a vraiment mise à l’envers. On s’attache à Élie, surtout à la Élie qui se retrouve et qui accepte de manger une poutine en fin de soirée. On balance entre son mode de vie Instagram et son mode de vie réel, et ce jusqu’à la toute fin du roman. L’autrice a fait naitre de petits papillons dans mon ventre dans les derniers chapitres, tout en les laissant mourir à la dernière page. J’ai entendu dire par les branches qu’il y aurait une suite… Bien que j’aie aimé cette fin frustrante, qui est tout à fait cohérente avec le balancement, la double-vie d’Élie, j’ai très hâte de voir ce qui l’attend prochainement!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s