Ça leur apprendra à sortir la nuit

François Gravel et Martine Latulippe, éditions La courte échelle, collection noire, 2020, 84 pages.

Note : 4 sur 5.

Alors qu’ils se rendaient à un party de fin d’année, Olivier et Mathilde sont attirés vers un chantier en construction, où ils trouvent un sac à dos jaune paraissant appartenir à une fillette. Intrigués, ils s’emparent du sac et de son contenu, mais sont arrêtés dans leur élan par un homme étrange et son gros chien.

Difficile de faire un résumé de ce court roman sans vous dévoiler l’ensemble de l’intrigue. J’aurais voulu vous en dire plus, vous donner plus de frissons, mais je m’arrête là. Ces 84 pages vous donneront assurément la frousse! J’en aurais tellement pris plus. L’intrigue est très intéressante, on ressent rapidement le danger qui guette nos deux adolescents, de même que la situation mystérieuse dans laquelle ils ont été entrainés par une force qu’ils ont du mal à s’expliquer.

J’ai lu le roman après que Sophielit en a parlé en IGTV. Elle y mentionne notamment qu’elle n’est pas tout à fait certaine du public-cible choisi et je la rejoins totalement sur cette pensée. Classé 9 ans et plus, le roman aurait, à mon avis, davantage sa place dans le classement 11 ans et plus. Enfant, j’aurais eu beaucoup trop peur pour lire des histoires d’enlèvement! De plus, les personnages ayant 14 ans, c’est un livre qui peut très bien se lire en étant ado. Il ne faut pas que les plus vieux se laissent rebuter par le classement, car le livre n’est pas enfantin du tout!

D’ailleurs, c’est un excellent roman – court en plus – qui se lirait bien à voix haute en 2e secondaire au moment de voir le récit policier. Le champ lexical de l’enquête est franchement intéressant, en plus que visuellement, le roman nous propose des photos de pièces à conviction et des rapports d’enquête.

La fin (l’échange de textos entre Olivier et Mathilde) m’a quelque peu déçue, m’a semblé peu naturelle, mais rien pour gâcher ma lecture. Je recommande donc sans hésiter cette histoire « interdite aux peureux » de 9 ans… ou 11 ans et plus!

« Il faut les éliminer, oui. Ça leur apprendra à sortir la nuit. » (Ça leur apprendra à sortir la nuit, p.33)

Bibliomaniaques enseignants.es de 2e secondaire, je vous ai préparé une petite fiche pédagogique pour vous inspirer dans la lecture de ce roman en classe!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s