La dystopie : plus qu’un genre

J’ai découvert la dystopie avec le roman La lettre F de Jean-François Somain. Roman que j’ai adoré et que je ne me tanne pas de conseiller. Avant de le lire, je n’avais jamais entendu parler de ce genre qui est de plus en plus populaire. Est-ce dû à notre vision défaitiste de l’avenir? Certes, la dystopie est un genre assez démoralisant par moment, mais ô combien réflexif aussi puisqu’il permet de s’interroger sur des questions de société.

Les œuvres-phares

Bien que le mot dystopie date d’avant le XXe siècle, c’est à ce moment que sont parues les premières œuvres auxquelles on attribue la naissance du genre dystopique.

Qu’est-ce que la dystopie?

Brièvement, la dystopie est un lieu difficile. Un lieu où on ne veut pas vivre, où nos droits, nos libertés, notre bonheur sont bafoués, voire inexistants. Le roman (ou la BD, l’album, la nouvelle, le film…) dystopique se déroulera alors dans un lieu inexistant, souvent inspiré de notre monde actuel duquel on exagère un défaut, rendant ainsi le monde impossible à vivre.

Dans le récit dystopique, on retrouve bien souvent une trame assez similaire : des personnages tenteront de renverser l’ordre établi afin de retrouver le bonheur en désobéissant aux règles. Est-ce redondant? Est-ce que cela répond à un besoin de croire que nous pouvons tou‧te‧s être des héros et qu’il est possible d’entrevoir un avenir lumineux malgré tout? Il faut se rappeler que la dystopie est inspirée de nos craintes face à l’avenir… Elle se nourrit de celles-ci pour créer un non-lieu inhabitable.

La dystopie prend aussi place dans un monde oppressant où le régime politique est invivable (pensons au totalitarisme). Toutefois, avec les considérations environnementales d’aujourd’hui et la montée de la technologie, ces deux éléments prennent de plus en plus de place dans les récits dystopiques. Ce n’est plus qu’une question de politique.

Science fiction? Postapocalypse?

Certes, le récit dystopique peut pendre place après une apocalypse qui aurait chamboulé l’ordre établi. Le récit peut aussi reprendre des caractéristiques de la science fiction (par exemple, un monde dans lequel les robots contrôlent les humains!). Cela dit, tout récit dystopique n’est pas nécessairement de science fiction. Je vous rappelle que la SF a un lien direct avec la science, alors que pour la dystopie, ce n’est pas nécessairement le cas! Même chose pour l’apocalypse. Un changement dans l’ordre établi n’est pas nécessairement dû à une apocalypse!

Dystopie versus utopie

Utopie est un mot bien souvent plus connu. Désignant un lieu parfait, il est à l’opposé de la dystopie. Cela dit, quand on prend le temps de bien observer ces mondes utopiques, on réalise que l’utopie des uns est la dystopie des autres… Selon le point de vue, on penche facilement d’un à l’autre. Pour les grand‧e‧s dirigeant‧e‧s, ne serait-ce pas une utopie un monde dans lequel chaque pauvre homme est son esclave? Alors que pour l’esclave, ce serait plutôt un monde dystopique. Et si on inversait les rôles? Tout dépend du point de vue.

Aussi, à trop vouloir être parfait, on crée des inégalités, des problématiques. L’utopie parfaite n’existe pas, tout simplement. Comme la perfection… Mais là, on philosophe! Revenons à notre littérature!

Mon exemple préféré pour illustrer cette pensée est le roman (et film) Le passeur. Dans ce monde, les inégalités, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce… tout ce qui pourrait créer du malheur, n’existent pas. À première vue, cela semble assez utopique, non? Et pourtant! Quand on gratte un peu, ce que fera le personnage de Jonas, on se rend compte que cette apparence d’utopie est présentée au détriment de bien des choses qui rendent heureux! Au fil de ce roman, on réalise bien vite que l’utopie se transforme en dystopie.

En résumé


Sources

Leconte, C. et Passard C. (2021). Avant-propos : retour vers le futur? La dystopie aujourd’hui.

Lettres québécoises, numéro 179.

Mutelet, C. (2012). La dystopie, gros plan sur un genre littéraire en pleine explosion.

Bossiroy, M.-M. (2016). Critiquer le réel par la dystopie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s