La journée du chandail orange : y réagir et porter un jugement

Cette année, j’ai envie de ne pas laisser le 30 septembre sous silence. J’ai envie de former les allié.e.s de demain, comme le dit si bien Liza de Créat’heure Éducative, en portant mon chandail orange, mais aussi en abordant le sujet avec mes élèves. Je partage avec vous ce que j’ai prévu faire, qui me permettra en même temps de travailler la réaction et le jugement critique. C’est un cours qui pourrait très bien être donné à tous les niveaux du secondaire, comme au 3e cycle du primaire.

L’histoire derrière le chandail orange

Pour commencer, afin d’expliquer pourquoi je porterai un chandail orange cette journée, je ferai visionner à mes élèves cette courte vidéo de MAJ, la chaine de Radio-Canada actualité pour les jeunes. Avant de la démarrer, je demanderai à mes élèves si iels sont au courant de l’existence de cette journée et de son sens.

Je ne suis pas un numéro

Après avoir visionné la vidéo et discuté de la journée avec mes élèves, je leur ferai la lecture à voix haute de l’album Je ne suis pas un numéro, qui présente le parcours d’une jeune autochtone et de son frère qui se voient forcés de quitter leur famille pour aller dans un pensionnat. Je mentionnerai, au début de la lecture, que l’une des autrices, Jenny Kay Dupuis, est Ojibwé, afin que les élèves réalisent que ce sont des faits rapportés en lesquels on peut avoir confiance. À la suite de cette lecture, j’utiliserai les signets de lecture de La.prof.de.francais pour faire un retour avec les élèves sur les questions de réaction. Après quoi, iels auront à répondre à la question suivante, en prenant bien soin de le faire selon le modèle de la réponse à une question de réaction. J’évaluerai leur réponse de manière formative.

Comment te sens-tu à la suite de cette lecture?

Les pensionnats autochtones

Nous poursuivrons par la suite nos apprentissages sur les pensionnats autochtones avec cette courte vidéo de MAJ (c’est ma découverte de la semaine!) qui vise à en faire une description détaillée et claire. Je reviendrai par la suite aux signets de lecture pour voir, avec les élèves, le jugement critique. Puis, toujours dans une visée d’évaluation formative, je leur demanderai de répondre à la question suivante :

Entre la vidéo de MAJ et l’album, qu’est-ce qui te semble le plus pertinent pour en apprendre plus sur les pensionnats autochtones?

Petite leçon de vocabulaire

Si le temps le permet, je conclurai mon cours avec quelques termes à distinguer ainsi que quelques éléments à éliminer de son vocabulaire. Je me baserai entre autres sur ces capsules de Créat’heure Éducative ainsi que sur la Trousse d’outils pour les alliées aux luttes autochtones, que je vous suggère fortement de consulter.

À la fin de tout, je veux aussi rappeler à mes élèves qu’une des plus belles marques de respect est de laisser la parole aux personnes autochtones, de s’intéresser à leurs diverses cultures, à leur véritable histoire. Je leur ferai aussi réaliser, par exemple, que lorsqu’on s’informe sur un sujet qu’on ne connait pas, il vaut toujours mieux le faire auprès de sources fiables, de voix directes. Je pourrai prendre l’exemple de l’album que nous aurons lu plus tôt.

3 Comments on “La journée du chandail orange : y réagir et porter un jugement”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s