Je ne suis pas fou

André Marois, éditions Héliotrope, 2019, 121 pages.

Note : 4 sur 5.

Chaque jour, sa maison est un véritable théâtre : s’enchainent les mêmes gestes, les mêmes paroles. De quoi rendre fou assez vite! Le narrateur, persuadé que ses parents – qu’il ne croit pas être ses vrais parents – font tout pour le rendre fou afin de continuer de toucher l’argent de l’allocation même s’il est à l’asile, tente de déjouer leurs plans en étant plus brillant qu’eux.

Ce roman nous happe par son ambiguïté. On entre dans la tête du narrateur, persuadé que ses parents veulent le rendre fou, ce qui nous pousse à nous questionner sur la véracité de ce qu’il raconte. Est-ce le fruit de son imagination ou est-il réellement pris dans une famille étrange et pernicieuse?

C’est un roman qu’on lit sans tout comprendre parce qu’on ne le vit pas. L’auteur parvient à nous faire pénétrer dans cette spirale glaçante, nous demandant quel sera le dénouement. Ce que j’ai apprécié aussi, c’est l’absence de plusieurs éléments : dialogues, personnages secondaires, adjuvants… Toutes des omissions qui ont, à mon avis, un grand impact et qui ne sont pas le fruit du hasard.

La fin du roman est aussi particulièrement bien réussie. La longueur des derniers chapitres, combinée à la longueur des phrases, accélère le rythme du récit, ajoutant au sentiment d’affolement du narrateur.

Bref, il s’agit pour moi d’un roman réussi qui, bien qu’il nous plonge parfois dans l’incompréhension, est fait de subtilités réfléchies qui mettent en lumière un personnage enfant abusé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s