Fais comme un rat

François Gravel, éditions Québec Amérique, collection Titan, 96 pages.

Note : 3.5 sur 5.

Loïc, grand sportif, voit sa carrière d’athlète adolescent chamboulée après une partie de hockey plutôt physique. Une nouvelle vie l’attend alors dans une école particulière où se retrouvent toutes sortes de jeunes et un enseignant mystérieux qui semble vouloir cacher quelque chose.

« J’ai donc choisi le hockey, et ça, je suis sûr que ce n’était pas une bonne idée. »

Fais comme un rat, p.10

D’emblée, c’est François Gravel. J’avais donc de grandes attentes, d’autant plus que j’en avais entendu de bons commentaires sur les réseaux sociaux. Pourtant, ma lecture a plutôt été en montagnes russes. Le début est très accrocheur. On y rencontre un personnage qui préfère le sport que l’école, qui s’investit plus dans sa carrière d’athlète que dans ses études. L’accident qu’il a, le revirement de situation dans sa vie, ça part bien (ce n’est pas particulièrement original, certes, mais on sait que François Gravel nous mènera toujours plus loin!).

Rapidement, on tombe dans le mystère. Encore une fois, la mise en place de l’ambiance est plutôt réussie. On comprend que quelque chose cloche dans la nouvelle école de Loïc, qu’un élément surprise nous attend. Là où j’ai décroché, c’est quand on tombe un peu plus dans l’impossible, dans la nouvelle vie avec les rats (je ne divulgâche rien ici, tout se trouve sur la quatrième de couverture). Le réalisme des premières pages, l’enjeu des précautions à prendre dans le sport, dans l’importance de s’investir aussi dans ses études, effacés! On flirt avec le fantastique, avec du tiré par les cheveux.

Quand on arrive près de la fin, on s’imagine tout de suite la tournure de celle-ci. Et cette tournure est décevante! Cela dit, et c’est ici que ma montagne russes remonte la pente, l’auteur nous amène finalement complètement ailleurs et referme la boucle pour nous ramener dans le réaliste. La fin m’a donc agréablement surprise (même si je trouvais certains éléments, encore, un peu trop poussés).

Bref, est-ce une lecture intéressante? Oui! Accrocheuse? Certainement! Déstabilisante? Beaucoup! En classe, c’est un chouette roman à lire à voix haute pour travailler la prédiction!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s