Confessions d’une cheerleader – tome 1

Florence Darveau, éditions les Malins, 2022, 280 pages.

Note : 3 sur 5.

Rosie a été admise dans un programme de sports-études au secondaire. Son objectif? Être acceptée dans l’équipe de cheerleaders des Nova, qui est très réputée. En plus de vivre sa toute première rentrée scolaire au secondaire, Rosie doit quitter la maison, car le collège est aussi un pensionnat. Plusieurs défis se posent à elle : surtout le camp de sélection pour devenir une Nova!

J’étais curieuse de découvrir ce roman dans le monde du cheerleading. C’est un sport dans lequel on peut facilement tomber dans les stéréotypes, mais Florence Darveau semble avoir réussi à s’éloigner un quelque peu de cette image parfois négative en montrant tout le travail qui se cache derrière ce sport. Les quelques illustrations insérées ici et là dans le roman nous permettent d’avoir une image des positions dont il est question. J’ai particulièrement aimé la partie plus historique (c’est une très courte séquence insérée dans le texte) qui m’a permis d’en connaitre les origines.

Bon, je dois aussi admettre que ce n’est pas le roman pour ados le plus palpitant ou le plus époustouflant que j’ai lu. En fait, c’est davantage une histoire classique de littérature pour ados. Les thématiques abordées sont très classiques, ne flirtant avec aucun tabou. C’est peut-être ce qui rendra ce roman accessible à un plus grand nombre.

« Être bon en quelque chose ne rime pas nécessairement avec aimer ça. Et dans la vie, il faut faire ce qu’on aime. »

Confessions d’une cheerleader, p.232

Je ne peux pas dire avoir été particulièrement charmée par les personnages non plus. Le trio de filles est assez typique, ne sortant pas du lot par une quelconque caractéristique. J’ai préféré les personnages d’Alice et de Mathéo, qui par leur côté un peu plus renfermé, donnent envie de creuser pour les découvrir.

Bref, c’est un roman qui se lit bien, qui intéressera probablement plusieurs élèves du 3e cycle du primaire et du 1er cycle du secondaire, mais qui ne m’a pas nécessairement éblouie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s