Planifier par thématiques

L’année dernière, j’avais partagé avec vous deux ensembles de documents sur des thématiques que j’avais travaillées en 3e secondaire. C’était la première fois que j’essayais de travailler de cette façon et, pour enseigner le texte courant, j’ai adoré! Cette fois, c’est donc mon fonctionnement que je partage avec vous, afin que vous puissiez planifier par thématique à votre tour! En italique, vous retrouverez un exemple avec une thématique que j’ai utilisée et présentée l’année dernière en 3e secondaire, l’environnement.

1. Choisir son thème

question-2736480_1920

Considérant que je garde une même thématique environ un mois, je m’inspire de ce qui est d’actualité ou de ce qui se rapporte au mois précis de l’année. Par exemple, considérant qu’en février on parle beaucoup de la persévérance scolaire, je peux profiter de cet engouement médiatique pour le sujet et choisir le même dans ma classe. Cela me permet d’avoir des textes très récents, mais aussi de relier mon thème à l’extérieur de ma classe. Si rien ne m’inspire dans l’actualité, j’y vais avec les intérêts des élèves ou les miens.

En avril, à l’occasion de la Journée de la Terre, j’ai décidé d’aborder l’environnement.

2. Choisir les lectures

books-1163695_1920

Généralement, j’essaie d’inclure à ma thématique la lecture d’au moins un roman ou album. Si, par exemple, aucun roman n’est disponible en série classe à mon école sur le sujet abordé, j’en profite pour faire la lecture à voix haute d’un album ou d’un roman court. Cela me permet de diversifier les formes de lecture.

En série classe était disponible le roman Mamadou et le secret du fer, qui aborde principalement l’esclavage des enfants, mais aussi les plantations de cacao. J’ai également lu aux élèves l’album Moi, c’est Tantale, qui retrace le chemin parcouru par ce métal qu’on retrouve dans nos téléphones cellulaires.

Bien entendu, comme je profite de la thématique dans l’enseignement du texte courant, tous mes textes du mois seront autour de ce même sujet. Ce que j’aime, c’est que je peux plus facilement trouver des articles puisque je sais vers quoi enligner mes recherches. De plus, cela permet aux élèves de devenir des experts en la matière puisque nous pouvons créer des liens entre les différents textes.

Les élèves se sont notamment informés sur l’obsolescence programmée, sujet à partir duquel ils se sont pratiqués à faire une feuille de notes avec laquelle ils ont écrit un texte explicatif partiel.

Sachez également qu’en fouillant un peu, on trouve de nombreux organismes qui mettent à la disposition des enseignants des textes pertinents et souvent accompagnés de petits exercices.

Pour cette thématique par exemple, j’ai consulté le site du Réseau In-Terre-Actif sur lequel j’ai trouvé un article très pertinent que j’ai légèrement modifié afin de travailler une notion grammaticale.  

3. Planifier les exercices

pen-3727887_1920

À partir des textes que j’ai sélectionnés, je crée différents exercices de grammaire ou de lecture. J’aime aussi compléter ma banque thématique avec des vidéos (documentaires ou courtes vidéos Youtube), que j’utilise pour repérer les procédés du type de texte vu en classe ou pour amorcer une petite écriture, et des chansons, que j’utilise notamment pour faire des dictées trouées sur une notion en particulier.

Sur cette thématique, j’ai fait visionner aux élèves un documentaire sur les plantations clandestines de cacao (en complément à la lecture du roman), qui abordait les conséquences environnementales à la consommation de chocolat.

4. Conclure la thématique par un projet ou une évaluation

student-849826_1920

J’aime terminer le mois avec une évaluation, qu’elle soit traditionnelle ou sous forme de projet. Les élèves peuvent alors mettre en pratique la théorie que nous avons vue, mais aussi me faire part de leurs apprentissages sur le thème du mois.

Pour conclure la thématique, les élèves ont écrit un texte explicatif complet sur un sujet propre à l’environnement. Par la suite, nous avons créé un journal en ligne sur lequel se sont retrouvés l’ensemble des textes qu’ils ont rédigés.


Ce que j’apprécie dans cette façon de fonctionner est que c’est très cyclique et routinier, mais ça permet de toucher un peu à tout, selon mes besoins. J’ai également l’impression d’être plus cohérente dans mes exemples puisqu’ils sont tous reliés. Cela rend, à mon avis, les apprentissages beaucoup plus concrets!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s