La tournée des lecteurs modèles

Collaboration d’Anouk Simpson (@anoukprof) 

Dans ma pratique d’enseignante de français en adaptation scolaire au secondaire, offrir des modèles à mes jeunes revêt une grande importance : modèles d’habitudes de vie saines, modèles de scripteurs, modèles de créateurs de toutes sortes, modèles d’orateurs, modèles de persévérance, de réussite… C’est que j’ai la ferme conviction que par la rencontre entre humains, on peut être inspirés, allumés. C’est pourquoi en classe, on rencontrait déjà plusieurs auteurs et créateurs pour des activités de médiation culturelle en tous genres.

Cette année, j’ai décidé de donner la parole aussi aux lecteurs, connus ou non. Mes élèves ont tous des difficultés graves d’apprentissage en plus d’atteintes langagières pour la plupart d’entre eux. On comprendra qu’il est rarissime que la lecture ne fasse partie de leur palmarès d’activités préférées (mais il ne faut rien tenir pour acquis : ça arrive aussi!)! Par contre, par la rencontre avec des créateurs de livres, j’ai constaté au fil des ans que l’intérêt se développe rapidement. J’ai donc jugé pertinent de leur offrir des modèles de lecteurs en plus de modèles de scripteurs. Après tout, on lit tous! Pas nécessairement des livres ou des romans, mais la lecture est plus présente que jamais dans nos vies : courriels, articles journalistiques en ligne, textos … Je voulais donc inviter des gens de différentes sphères à venir discuter dans un cadre décontracté de leurs habitudes de lecture, des raisons qui font qu’ils lisent, des contextes qui entourent l’activité de lire pour eux.

Annotation 2020-03-06 122134

Source : Instagram @pedagojuj, stagiaire d’Anouk, accompagnée de son père

En début d’année, j’ai donc fait un appel à tous à l’intérieur de mon école, en incluant pas seulement les enseignants, mais tous les corps d’emploi : éducateurs spécialisés, directeurs, secrétaires, concierges … J’ai également fait appel aux gens de mon entourage. Plusieurs (plus que je ne le croyais!) ont répondu à l’appel. C’est ainsi que ce que j’appelle, non sans une pointe d’humour, « la tournée internationale des lecteurs modèles » est née. La formule est toute simple : en une vingtaine de minutes en début ou fin de période, je discute avec l’invité de lecture. On apprend souvent que la lecture n’est pas présente depuis le plus jeune âge chez tout le monde (évidemment!), que plusieurs ont longtemps été réfractaires à la lecture, jusqu’à l’âge adulte même, que certains n’aiment tout simplement pas les romans et préfère les documentaires, par exemple.

Ces rencontres me permettent de multiplier les modèles pour mes jeunes, puisque je suis moi-même un « mauvais modèle » : j’ai toujours lu, ça a toujours été un plaisir et c’est facile pour moi de le faire. Il est évident que mes jeunes ne peuvent que difficilement s’identifier à mon expérience. Alors qu’ils ne peuvent pas changer leur histoire, et je ne peux pas changer la mienne non plus. C’est donc important pour moi de leur proposer autre chose. Aussi, les passions de plusieurs invités ont su couvrir des aspects pour lesquels j’ai moins de connaissances. Quelques exemples : on a discuté avec M. Lorenzo de sa passion pour les mangas et les bandes dessinées, Mme Nancy nous a parlé des liens entre son écriture et ses choix de lectures, Mme Isa nous a présenté ses livres d’apprentissage de l’espagnol essentiels à ses voyages, M. Maxime nous a présenté des romans en 3 langues différentes. On a même pu faire des liens entre certains invités qui ne se connaissaient pas entre eux!

Annotation 2020-03-06 1221342

Source : Instagram @pedagojuj

Chaque fois, les invités sont ressortis heureux et impressionnés que leur passion, qu’ils n’ont parfois pas partagée bien souvent, fasse le bonheur de plusieurs ados. Les élèves, eux, ont appris des choses, ont dialogué sur leurs habitudes de lecture et ont découvert des univers différents. Certains ont même verbalisé s’identifier à l’histoire de certains lecteurs modèles. C’est une activité toute simple, qui a un grand impact et qui crée des liens au-delà de la lecture en tant que telle. Rares sont les occasions, surtout au secondaire, pour les élèves de discuter avec les membres du personnel qui ne travaillent pas directement avec eux : on se côtoie et on ne se connait pas. L’activité a donc aussi permis de briser certaines barrières entre les gens.

À noter, si vous choisissez d’organiser une activité semblable, que plusieurs personnes vous répondront d’emblée quelque chose comme : « J’aimerais bien participer, mais je ne lis pas! » C’est souvent faux ! Beaucoup d’adultes associent lecture et romans de façon exclusive, alors que c’est une vision bien réductrice de ce que sont la lecture et sa fonction. On lit pour le plaisir, oui, mais pour beaucoup d’autres raisons : s’informer, apprendre, réaliser une tâche… L’activité pourra donc changer la vision de la lecture pour plus de gens encore que vos élèves!

Bonnes rencontres!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s