Avant la lecture ou l’importance de mettre les œuvres en contexte

Récemment, j’ai lu le roman Maddie Maud de Camille Bouchard. Cet auteur a le don de nous transporter dans des lieux et des époques moins connus et plus historiques. C’est un pro pour nous sortir de notre zone de confort! Cela dit, quand on n’est pas familier avec l’univers narratif, il devient parfois ardu de se plonger à fond dans l’histoire…

Cette lecture, que je n’ai pas tellement appréciée finalement (justement à cause de ce manque de connaissances que je possédais), m’a fait réaliser à quel point il est important que nous, enseignants.es, mettions les œuvres que nous présentons à nos élèves en contexte. Chaque œuvre mérite qu’on accorde une importance à son contexte de publication, à l’auteur.trice, à l’univers narratif de l’histoire et aux références culturelles possibles.

 

Le contexte de publication

Un titre ayant été publié dans les années où les femmes avaient peu leur place dans le domaine littéraire par exemple vaut la peine qu’on s’attarde à cette partie de notre Histoire. Autre exemple, avec le mouvement Black lives matter, on se rend compte qu’il y a peu de diversité culturelle chez les auteurs.trices. Si l’auteur.trice en fait partie, pourquoi ne pas attirer l’attention de nos élèves sur cet aspect?

L’auteur.trice

Est-ce sa première publication? Est-ce qu’il.elle a des thèmes de prédilection? Y a-t-il des éléments de sa biographie qui pourraient être pertinents de connaitre afin de faire des liens avec l’univers narratif de son histoire?

L’univers narratif

Comme pour Maddie Maud, il importe parfois de montrer aux lecteurs.trices ce qui caractérise l’univers narratif du roman qu’ils.elles s’apprêtent à lire. Est-ce que l’histoire prend place dans un pan historique important? Quelles sont les valeurs propres au pays dans lequel prend place le récit? Quelles étaient les particularités de cette époque passée? On peut aussi s’attarder aux thèmes qui semblent ressortir de la 4e de couverture. Qu’en savent les élèves? Est-ce des thèmes qui les interpellent?

Les références culturelles

Est-ce que l’histoire nous réfère à des artistes connus? Je pense ici à Bérénice ou la fois où j’ai presque fait la grève de tout, qui nous réfère à Réjean Ducharme ou à Jeanne Moreau a le sourire à l’envers, qui nous réfère à Jeanne Moreau. Qu’est-il important de savoir sur ces artistes?

 

Bref… Je me rends compte que, bien souvent, le réflexe des enseignants.es est de pitcher le livre aux élèves en leur faisant simplement un court résumé. Bien sûr, une mise en contexte prend du temps, mais la lecture ne pourra qu’en être affectée positivement. Si nous, lecteurs.trices adultes n’avons pas toujours le réflexe de s’informer avant de faire une lecture, imaginez nos élèves qui, d’autant plus, n’ont pas choisi l’œuvre dans laquelle ils.elles se lancent… Je crois sincèrement que leur permettre de mieux comprendre le livre avant même qu’ils.elles en commencent la lecture aura un effet positif sur leur appréciation. Ce fut mon cas du moins avec Maddie Maud…

 

117323206_225875205318071_4188708251017801699_n

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s