Bibliomaniaque et maman : de retour à l’écrit

Je délaisse le podcast. J’aimais l’idée au début, je croyais pouvoir rejoindre un nouveau public, mais il s’est avéré que les écoutes étaient très, très basses (moins de cinq!). J’ai donc décidé de revenir à mon médium de prédilection : l’écriture. Cette prise de décision m’amène à vous jaser (vous écrire?) de persévérance.

La persévérance : une qualité que je veux aider ma fille à développer

Ce n’est pas pour rien que chaque année dans les écoles on souligne les journées de la persévérance scolaire. Des embuches, on en traversera toute notre vie, de même que des échecs. Je ne vous cacherai pas qu’avec mon blogue, des échecs, j’en ai vécu plus d’un. Je suis le type de personne qui aime avoir mille et un projets, qui a toujours une idée nouvelle. J’en ai essayé des affaires avec la Bibliomaniaque! Que ce soit ma journée de conférences sur la culture à l’école (où je n’ai eu que deux inscriptions…), mon initiative #bibliomaniaquepartage, où je laissais des paquets de livres dans les endroits publics (tout le travail d’emballage et d’organisation que ça a demandé, pour finalement ne pas voir de réception, ouf!), mes signets (qui n’ont pas trouvé preneur), mes chandails, mon podcast… Toutes des idées desquelles j’étais bien fière, qui me semblaient prometteuses, mais qui finalement se sont avérées être excitantes uniquement pour moi. Certes, j’ai lâché ces projets (sauf ma journée de conférences : une inscrite et moi avons eu un tête-à-tête avec l’autrice Élisabeth Camirand et l’auteur Simon Boulerice, quand même!), mais je n’arrête pas d’essayer pour autant. J’ai de nouvelles idées qui germent, qui sont peut-être en développement… Persévérer, je crois que c’est aussi ça : apprendre à lâcher-prise sur ce qui ne vaut pas la peine pour donner plus d’énergie ailleurs (après avoir tout fait pour que ça fonctionne!).

Tout cela pour dire que je souhaite sincèrement partager cette qualité avec ma mini. Je ne veux pas que les échecs soient une source de découragement pour elle. Je veux qu’ils soient des tremplins pour de nouvelles idées.

Mes lectures du mois

Bien qu’elles aient été peu nombreuses, mes lectures de février ont été très riches. J’ai découvert de belles nouveautés et je me suis laissée porter par plusieurs d’entre elles, dont L’intrusive qui a été à la fois intrigante, troublante et particulière.

Découverte : Signé Poète X (restez à l’affut, je me joindrai à MAPS Booktube pour jaser de notre appréciation!)

Déception : Les éblouissants, Ève Patenaude (pas que je n’ai pas aimé, mais ça m’a laissée neutre)

La lecture avec bébé

Nous découvrons moins d’albums nouveaux ces derniers temps. Ayant accès à plusieurs albums cartonnés, ma fille prend plaisir à vider sa petite bibliothèque dans sa chambre tous les jours. Je l’observe tourner les pages, regarder les couvertures… À l’occasion, je lui lis des passages ici et là. S’assoir pour lire un album complet est plus ardu, elle ne reste pas en place! Je finis bien souvent par lire l’album à voix haute alors qu’elle s’amuse à autre chose.

Cela dit, nous avons tout de même réussi à terminer le roman Olga et le cri de la forêt, que je lui lisais un chapitre à la fois ici et là. J’ai beaucoup aimé cette histoire d’entraide. Un petit roman que j’ai bien hâte qu’elle soit en mesure de lire pour en discuter avec elle!

Nous avons aussi découvert l’album Buffy contre les vampires, qui nous présente Buffy enfant s’attaquant aux monstres dans sa garde-robe. J’ai A-DO-RÉ l’album! Je le suggère aux parents de mini qui ont peur des monstres dans leur armoire ou sous leur lit. Petite anecdote en plus, ma fille a tourné tranquillement les pages et les a flattées, sans les briser. Yeah! Elle a semblé apprécier les illustrations colorées.

Ma fille a également reçu un magnifique cadeau de la part de la compagnie québécoise Doupando : un livre personnalisé parfait à lire avant le dodo. La lecture ne fait pas encore partie de notre routine dodo, mais il est certain que je lui lirai celui-ci lorsque le temps sera venu! J’ai adoré l’histoire dans laquelle nos trois personnages cherchent l’enfant à qui ils doivent souhaiter bonne nuit (celui‧celle à qui s’adresse le livre). On choisit donc la couleur et la coupe des cheveux, la couleur des yeux, la couleur de la peau, en plus du nom. Le livre est donc personnalisé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ce qui m’a le plus charmée, c’est que durant leur aventure, nos trois personnages font la rencontre de créatures mythiques et légendaires comme la sirène et le yéti. Une belle occasion de les faire découvrir à mini!

Maintenant que ma fille a eu 1 an, parents de mini, je vous prépare un article sur la lecture de 0 à 12 mois. Je vous y donnerai plein de belles suggestions et vous partagerai comment elle a apprivoisé les livres. Restez à l’affut!

1 Comments on “Bibliomaniaque et maman : de retour à l’écrit”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s