Une bibliothèque de classe idéale

Je ne sais pas pour vous, mais je rêve du jour où j’aurai ma classe. Où je la décorerai à mon gout, en mettant la lecture et les mots en valeur. Mais surtout, surtout, où je pourrai garnir ma bibliothèque de classe. Certes, pour le moment, quand j’ai des locaux différents, j’ai une bibliothèque mobile, mais elle n’est pas aussi garnie que ce que je souhaiterais! Tout cela pour dire que, dans un monde idéal, avec tout le beau budget qu’on aura peut-être un jour (…) et l’espace, voici ce que contiendrait ma bibliothèque de classe.

Des nouveautés

S’il y a bien une chose qu’il est difficile d’avoir dans sa bibliothèque de classe quand on n’a pas de budget, ce sont des nouveautés! Je suis très, très choyée (et par le fait-même, mes élèves aussi) de recevoir des services de presse pour mon blogue, créant ainsi une belle attraction dans ma bibliothèque de classe. Cependant, je suis aussi consciente que se procurer les nouveautés chaque saison littéraire demande un investissement énorme vu la quantité de nouvelles publications! Parfois, attendre un an ou deux après la sortie permet d’évaluer si le roman en vaut vraiment la peine ou s’il n’est que dans la vague pour un temps. L’essentiel, je pense, c’est de ne pas avoir que des titres qui datent du siècle passé.

Des livres en tous genres

Notez ici l’emploi du mot livres et non du mot romans. Certes, il faut varier les genres de romans, allant de l’humour à la fantasie, mais il ne faut pas dénigrer tout autre type de livres comme les BD, les albums (oui, oui, c’est génial dans une bibliothèque de classe, particulièrement pour les élèves qui ne veulent pas commencer un livre pendant une période de lecture sachant qu’ils‧elles n’auront pas le temps de le finir!), les recueils de poésie, les recueils de nouvelles, les pièces de théâtre…

Des livres en lien avec la thématique du moment ou avec le genre vu en classe

J’aime bien adapter ma bibliothèque au gré des saisons, des apprentissages. Par exemple, au moment de voir le conte, le mythe et la légende cette année, je laisserai dans ma bibliothèque des livres en lien avec ces genres pour combler l’appétit de celleux qui veulent en savoir plus.

Des revues

Je vous le mentionnais dans mon article sur les façons de garnir sa bibliothèque de classe à moindre cout : les revues, on les oublie trop souvent! Et pourtant! Elles sont pertinentes, peu dispendieuses et permettent de varier les sujets pour rejoindre plus d’élèves. Ce peut aussi être le journal!

Des personnages et des auteur‧trice‧s issu‧e‧s de la diversité

Oui, on veut des livres de tous les genres pour qu’il y en ait pour tous les gouts, mais on veut aussi des modèles issu‧e‧s de la diversité (corporelle, culturelle, sexuelle, de genre…). Les élèves ont besoin de se retrouver dans les personnages, ont besoin de croiser des visages différents. C’est un bel exercice au moment de faire l’inventaire de sa bibliothèque de classe de vérifier la diversité dans les personnages et les auteur‧trice‧s. Ce pourrait même être une activité à faire avec vos élèves en début d’année! On observe, on note et on commente! À quel point la diversité est-elle présente dans notre bibliothèque?

Des jeux

Des jeux? Dans une bibliothèque? Oui! Lorsque mes élèves ont terminé un travail, j’aime bien leur offrir la possibilité de jouer à un jeu individuellement ou avec un‧e partenaire. Ça permet souvent de consolider des apprentissages ou de tester ses connaissances.

Jeu inspiré du domino pour travailler l’accord du verbe au passé simple. Disponible gratuitement ici!
Casse-tête d’enchainement de causes et de conséquences. Disponible gratuitement ici.
Jeu pour travailler les homophones par la manipulation syntaxique. Disponible gratuitement ici. (créé par Dans le bureau de l’ortho)

Je vous propose aussi quelques autres jeux plus complexes ou pour de plus grands groupes dans cet article.

Des livres d’énigmes

Une autre façon de travailler la lecture est de lancer des défis de logique à nos élèves! Les livres d’énigmes sont tout indiqués pour ça!

On pourrait aussi ajouter tout type de cahier de mots cachés, fléchés, croisés… Pour une version plus écolo, j’aime bien en imprimer et les plastifier.

Des signets

Je sais, je sais, ce n’est pas de la lecture… mais c’est une façon de permettre à mes livres de survivre un peu plus longtemps! J’évite ainsi que des coins de page se retrouvent cornés! Aussi, en allant bouquiner avec des collègues virtuelles, l’une d’elle (allô Pascale!) est tombée sur un ensemble de signets mandalas à colorier! J’aimais beaucoup l’idée et je pense à en faire imprimer pour en laisser quelques-uns dans ma bibliothèque.


Voilà! L’essentiel, je pense, c’est d’en avoir pour tous les gouts! C’est d’offrir de la couleur, de permettre une ouverture, de penser à ses élèves qui n’aiment pas lire, de varier ses offres et de créer de la nouveauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s